Manga-Planet.com > Fiche > Welcome to the N.H.K.

| S'inscrire  

  Accueil Forum Streaming Projet Lexique Top Voyage au Japon Dimanche 22 Janvier '19
Catégorie : Série TV  |  Genre : drame, humour, romance  |  Public : -12

Welcome to the N.H.K.


Gestion de ma collection complète
Statut Vous devez vous connecter en tant que membre pour accéder à ce service (par ici !)

  Parmi les membres du site :
1 l'ont en leur possession
0 sont intéressés
0 ont arrêté de suivre cette oeuvre

L'essentiel des références
  Titre officiel Welcome to the N.H.K.
  Titre(s) alternatif(s) NHK ni Yōkoso ! - Bienvenue à la NHK !
  Date de Parution 07-2006
  Nbre d'épisode(s) 24 (Fini)
  Durée 24 min
  Studio Gonzo Digimation
  Auteur Tatsuhiko Takimoto (story), Kendi Oiwa (art)
  Pays Japon
  Site officiel Site Jap
  Site(s) Dédié(s) Vous pouvez nous transmettre l'adresse de votre site dédié (cf. rubrique contact ou forum > suggestion)

Synopsis

Tout commence dans le petit appartement de Tatsuhiro Satô. On pourrait croire qu'on a là un jeune homme tout ce qu'il y a de plus normal sauf que... ça fait plus de 3 ans qu'il n'est pas sorti de sa chambre

Vous l'aurez compris : Satô est un "hikikomori" .


Après toutes ces années passées seul, entre délires paranoïaques et sursauts de bon sens, il arrive à la conclusion suivante : le phénomène des hikikomoris est en fait lié à une conspiration dirigée par la chaîne de télévision nationale japonaise (NHK pour Nihon Hôsô Kyôkai, rebaptisée par Satô pour l'occasion en Nihon Hikikomori Kyôkai)
[NDLR : c'est son frigo, son grille pain et sa télé qui lui ont soufflé le "tuyau" ]


Un beau matin, entre le voisin qui fout sa musique à fond depuis un mois (imaginez le cauchemar : il aimerait aller lui dire de couper le son mais il ne peut pas... puisque c'est un hikikomori ) et une rencontre inattendue : c'est le déclic ! Tout va s'enchaîner... et le pousser hors de sa chambre.


Misaki, une mystérieuse jeune fille qui semble bien consciente des difficultés de Satô, ne sera pas étrangère aux bouleversements de sa vie d’hikikomori. Alors qu’il tente désespérément de lui cacher la vérité, elle va persévérer et lui proposer d'intégrer son "projet" qui aura pour but de le sauver...



A mi-chemin entre la satire sociale et une comédie dramatique, « Welcome to the NHK » fait preuve d’une bonne dose de psychologie derrière la façade d’un anime comique. Enchaînement de situations cocasses, répliques cultes, éclats de rire ou de larme alternent avec des séquences « mal de vivre » et « petit bonheur »…


Plus que jamais il s’agit d’un anime qui ne laisse pas indifférent. Satô personnage tourmenté pour ne pas dire torturé, Misaki bien mystérieuse, etc… Alors, n’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions (déjà nombreuses) ici sur le forum !

Au passage… c’est un coup de cœur chaudement recommandé !

Synopsis rédigé par Muse_stream.
(et lu plus de 4901 fois)

Notre Avis ( / 20) :


 Graphisme 16,5 L’animation est de très bonne facture (studio Gonzo). La tête de Satô est assez terrible par moments ^ ^
 Bande Son 16,5 Pas grand chose à redire. Petit malaise garanti quand vous vous surprendrez à chantonner « puruprurin »... Et vous n’oublierez pas de sitôt les séquences où Satô affolé part en criant ^ ^’
 Scénario 18 Au-dessus de la moyenne, très clairement… Les thèmes abordés sont graves (solitude, suicide, ma place dans la société… et pas uniquement les hikikomoris !) et interpellant. On ne peut pas vraiment s’empêcher de se remettre en question. Une bonne dose de psychologie accompagne chaque épisode, le tout parfois présenté de façon comique... Au final, vous découvrirez derrière la façade d'un anime comique, une oeuvre à mi-chemin entre la satire sociale et la comédie dramatique.
 Accroc ? 18 Entre les éclats de rire et les petits malaises qu’il peut susciter, difficile de ne pas vouloir connaître la fin !
 Note générale 18,5 Tout gros coup de coeur !
Un thème vraiment inhabituel. Un (anti-) héros torturé par sa conscience et sa perception du monde. La série dépeint quelques maux de nos sociétés, poussés à la l’extrême, tel que l’isolement et les difficultés qu’on peut avoir à s’intégrer dans la société. Le tout mêlé à une bonne dose d'humour : pari qui n'était pas gagné d'avance !

Votre Avis :


 Note générale
- 5 votes -
18.2/20

A éviter ... 0   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
12   13   14   15   16   17   18   19   20   ... Excellent !

Soit tu es déjà membre et tu as oublié(e) de te connecter, soit tu n'es pas encore inscrit(e) !

Quoi qu'il en soit, si tu veux donner ton avis, tu as 2 possibilités :

>>> Te connecter ou t'inscrire comme membre en cliquant ici ! (recommandé :-))

>>> Ou voter en tant que visiteur - anonyme !



On en parle ici sur le forum ! avec déjà 19 commentaire(s)

Allez sur le forum pour avoir accès aux images !
Aperçu des derniers commentaires :

très joli développement  ^ ^


Concernant Misaki


J'ai énormément apprécié le retournement de situation : en fait celle qui a le plus besoin d'aide c'est elle -comme la fin le prouve-; et c'est elle même qu'elle maintient en vie en s'occupant de Satô. ET elle confesse s'occupait de lui parce que c'est un raté; et qu'elle se sent utile en aidant quelqu'un de plus misérable qu'elle. C'est quand même particulièrement étrange comme relation : b l i n k :



En tous cas ça me fait plaisir de voir que d'autres ont apprécié cette série; j'ai toujours un peu de mal à convaincre les gens qu'elle vaut le coup.

Par nyl auster le 06/08/2007
Signaler un abus
Ben voilà, j’ai aussi terminé la série Welcome to the N.H.K.  : s n i f :

Série vraiment différente et au risque de répéter ce que d’autres ont déjà dit sur le topic, je ne peux m’empêcher de partager quelques idées qui me viennent à l’esprit…



Tout d’abord, il me semble qu’au début dans le topic, il y a eu quelques petits « malaises » face à cette série…  (chose qui a tendance à changer au fil des épisodes, soit dit en passant).

Pourquoi un petit malaise ?  Mmm, quand on lit les réactions à chaud, il plane comme le sentiment de se sentir concerné par cette histoire.    : g l a s s e s :   Et hop, c'est parti pour une consultation maison !


« Moi un hikikomori ? » pourrait être considéré comme le premier point de la réflexion …


Le fait est que nous sommes sûrement plus susceptibles que d'autres de prendre à notre compte certains des thèmes abordés dans cet animé !


Quand on y réfléchit, avec Welcome to the NHK, nous sommes ciblés / réceptifs ‘au carré’ (si pas au cube) :


1.  il s’agit d’un animé (tout le monde n'est pas fan d’animés => premier biais dans la sélection du public cible).  Et lorsqu'on regarde un animé, on a forcément tendance à se plonger dedans et à s'identifier à un personnage…


2. en l’occurrence un (anti- ?)héros otaku sans super pouvoir et qui aime bien son ordi…  Chais pas vous, mais moi je regarde effectivement la plupart de mes animes sur un ordi.

Bref, je pourrais doucement me sentir concerné   : s t u a r t :   ['fin si je mets de côté mes supers pouvoirs bien entendus...].  Au passage - faudrait pas oublier les autres persos : son voisin se défend pas mal et Misaki est assez particulière (on reste dans le vague, histoire de ne pas spoiler)



En 3 mots et en reprenant la (fort pertinente) réflexion de nyl auster : mise en abîme !  Dès le départ, et ça c'est fort  ; )    Mais à relativiser tout de même : la japanimation et/ou les mangas peuvent tout à fait être une « noble » passion !  Pour d’autres, c’est le dopage le vélo, leur travail ou leur jardin.



La différence, c’est qu’un manga se lit seul (c’est plus facile en tout cas  ^ ^   ) et qu’on regardera peut être plus tranquillement un anime en étant seul (mouais, ça c’est discutable).  Alors que le vélo, vous irez peut être en faire en groupe.  Mais à bien y réfléchir, même ce point de vue est à nuancer !  En effet, depuis que la japanimation gagne peu à peu en respect dans nos contrées occidentales, on observe la multiplication de rassemblements qui ont pour but de partager la passion de l’animation (dernièrement : la Japan Expo  : l o l :   ).   Bref, les choses bougent !



nyl auster a dit:

La série semble légère sous bien des angles pourtant je la trouve bourrée de spleen moderne; les personnages respirent tous la solitude, sont plutôt pathétiques; ont des gros problèmes de relations sociales...




Oui…  et il n’est pas nécessaire d’être un hikikomori, un neet ou un otaku pour se sentir visé, tant il s’agit là des maux de nos sociétés modernes !   Bref, un tas de personnes (toutes ?) sont plus ou moins concernées ! (regardez le nombre de psy… !  c'est qu'il y a de la demande  ; )   )



En fait, cette série aborde des angoisses, des conflits et les rapports humains sous des angles pertinents et assez propres à nos contrées industrialisées.  Parfois par des moyens un peu détournés ou caricaturés (faudrait pas non plus créer un trop gros malaise chez le spectateur  : s t u a r t :   ), mais le contenu est là…  Et quand je dis des persos qu’ils sont un peu caricaturés / stéréotypés c’est sans doute une façon de prendre du recul, de la distance entre le perso et l’image que j’ai de moi.  (vous me suivez ? ^^)



nyl auster a dit:

Ses crises de parano (à Sato je veux dire) sont aussi bien rendues; on sent réellement le poids du regard des autres qui d'un coup s'affaisse sur lui et lui fait perdre tout contrôle.




Terribles en effet !  Et vous ne me ferez pas croire que personne n’imagine ces moments d’incertitude… (voire… les vit ! +- régulièrement).  Une autre formulation de la phrase précédente, plus franche est : je crois que tout le monde a ces doutes assez régulièrement (mis à part les maniaques dans le sens psychiatrique du terme, qui ne doutent alors plus de rien).


Pour illustrer ce propos, rien de tel qu’une bonne discussion autour d’un verre (ou 2  : w a c k o :   ) : les langues se délient, et c’est souvent dans ces moments là, qu’on se rend compte que la personne à côté de nous, (même) celui ou celle qu’on croyait ‘indémontable’, a en fait les mêmes doutes, les mêmes angoisses…


nyl auster a dit:

Enfin bref, comme j'ai dit, la finesse de cette série se révèle sur sa globalité, notamment la relation curieuse qu'il entretient avec Misaki.




Là, on ne s’en rend sans doute pas compte avant le 14-15ème épisode.  Mais c’est vrai que leur relation est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît  : p i n c h :


Dans un premier temps, Misaki semble se lancer dans un travail cherchant à susciter chez Satô la prise de conscience de sa situation pour l’aider...  Très psy dans sa démarche, d’ailleurs elle démarre leur premier entretien avec la référence de Freud entre les mains  : g l a s s e s :

Par la suite, les choses se compliquent pas mal et on en vient à se demander si ce n’est pas elle qu’elle cherche à aider dans cette histoire, sinon comment expliquer un tel dévouement ?  On n’en dira pas plus…


nyl auster a dit:

Jusqu'au jour ou on se retrouve à la fredonner chez soi, et là, la mise en abîme est terrible si on a déjà un côté geek ou qu'on passe pas mal de temps devant un écran Oo

  Un peu effrayant oui ^ ^   Mais bon, je résiste pas : si quelqu’un a le mp3 purupururin, je suis preneur !


---------------------------------------------------


Désolé pour l’absence de fil conducteur de ces « idées »… en vrac !


Mais en guise de point de la situation, je dirai que l’optique de ce post a été : « non je ne suis pas un hikikomori qui se sent visé lorsqu’il regarde Welcome to the NHK  ».  (et ce n’est pas non plus parce que je me pose la question que je me sens visé !)



Au final, j’ai l’impression que les scénaristes de la série ont surtout une inspiration ou un bagage de psy assez développé en fait.  Chapeau.


Et je m’explique… Si vous suivez un cours de psychologie, vous réaliserez au fil des chapitres, que la plupart des gens ont les mêmes incertitudes, quelques obsessions, quelques phobies, etc. plus ou moins développées.

Dans cette série, on nous dépeint un individu qui collecte tous les « vices » qu’on aurait envie d’attribuer à un hikikomori.  C’est une construction...  mais qui au final donne un personnage qui nous interpelle dans la société de tous les jours.  Et ce, jusqu’à faire basculer l’anime dans le genre « satire social» (où social n’évoque pas tant les classes que la société).



[Petite parenthèse pour dire que mon post se braque un peu sur Satô, alors que les autres persos ne manquent pas d’intérêt… mais c'est déjà un post plus long que d'habitude, alors on va pas en rajouter]



En guise de mots de la fin, je serais tenter de considérer cette série comme une caricature cynique et décapante des maux de nos sociétés… Une comédie dramatique ou une satire sociale visant bien plus de gens que les p’ti japonais qui restent enfermés des années dans leur chambre.


A méditer !    non ?   : p i g e k e d a l :    mdr

Par Muse_stream le 06/08/2007
Signaler un abus
Moi non plus, j'ai pas pu m'en empecher de le lire...


jsuis à l'épisode 0... j'en ai pas regardé encore... : p


Par Houds le 29/07/2007
Signaler un abus
Rassures- toi Luna ce spoil est incompréhensible hors contexte ^ ^

Par Kamui le 29/07/2007
Signaler un abus
Ho ben deux épisodes c'est pas la mer à boire ! ^o^

Arf j'ai lu le spoil peux pas m'en empêcher U_U


Ha ben finallement ca se finit pas trop mal alors x)

Par Luna le 29/07/2007
Signaler un abus

nyl auster @ 28/07/2007 - 20h03 a dit:

oui la fin est vraiment jolie mais j'ai un mal fou à en convaincre les gens qui voient pas comment une série comme ça peut bien finir : s t u a r t :




tu n'est plus seul je te soutiens ^ ^ "La fin se termine bien!!!"


Je rajouterai une chose ; la fin n'est pas conventionnelle en soit mais même si elle est un peu romancée ( un tout piti peu hein !) elle est plausible.


J'ai adorer le moment ou le héros reçoit des nouvelles de ses amis


Par Kamui le 29/07/2007
Signaler un abus
Je me metterai à cette série un peu plus tard... quand j'aurai fini mes heroic age...

Par Houds le 28/07/2007
Signaler un abus
24 si mes souvenirs sont bons.

Par nyl auster le 28/07/2007
Signaler un abus
Ouais j'me demande bien comment ca finit moi x)


Enfin y a combien d'épisodes ?

Par Luna le 28/07/2007
Signaler un abus
oui la fin est vraiment jolie mais j'ai un mal fou à en convaincre les gens qui voient pas comment une série comme ça peut bien finir : s t u a r t :

Par nyl auster le 28/07/2007
Signaler un abus